Nombre total de pages vues

jeudi 30 septembre 2010

FALARDEAU. Pierre, nous laise des oeuvres magnifiques

Hommage au regretté Pierre Falardeau

voir l'image en taille réelle

Merci Pierre Falardeau pour ton courage d'avoir dénoncer les Britanniques et...




Voici des extraits de l'incroyable documentaire du regretté Pierre Falardeau ''LE TEMPS DES BOUFFONS''

voir l'image en taille réelle

Au Ghana, à chaque année des rois-pantins fêtent leurs colonisateurs britanniques, ils entrent en transe..... Ne croyons plus aux Monarchies militaires-hiérarchistes!

voir l'image en taille réelle

LA MAFIA MONTRÉALAISE DE L'ÉPOQUE

voir l'image en taille réelle

TOUTES LES MAIRIES SONT DES MAFIAS

voir l'image en taille réelle

TOUS LES MAIRES (sont des mafieux) SONT COUPABLES DE NE PAS ÉLIMINER LA PAUVRETÉ mais d'utiliser les statistiques pour nous laisser croire que tout s'améliore: mais ce qui s'améliore c'est l'.exode, la pauvreté croissante au cour des pays riches....

voir l'image en taille réelle

Comme le Canada est toujours sous Tutelle Britannique: ne nous étonnons pas que Londres mette tous les chefs et les députés en place par divers truchements


ILS DANS SUR NOS TOMBES

voir l'image en taille réelle



=========================




L'Économie de la concurrence via l'Équité c'est UNE GUERRE MONDIALE EN PERMANENCE aux avantages que des monarchistes de Londres.


Remplaçons l'équité par l'Égalité

voir l'image en taille réelle

voir l'image en taille réelle


L'Équité c'est l'égoisme en structures pour justifier par ses hiérarchies la majorité pauvre. L'Équité est le contraire de l'Égalité.


Voici une chanson incroyable où le regretté cinéaste PIERRE FALARDEAU va vous faire rire à vous rouler par terre

Qu'il était génial cet homme

video


LE TEMPS DES BOUFFONS et LES HUMAINS: ouvres magnifiques de Pierre Falardeau


video

Texte de Pierre Falardeau tiré de son documentaire ..LE TEMPS DES BOUFFONS''

C'est ca, le Beaver Club il y a 200 ans. C'est la mafia de l'époque. ... Toute la gang est là : un beau ramassis d'insignifiants chromés, médaillés, ...

On est au Ghana en 1957, avant l'indépendance. Jean Rouch tourne un documentaire, Les Maîtres fous, sur la religion des Haoukas. Chaque année, les membres de la secte se réunissent pour fêter. Ils sont possédés. Possédés par des dieux qui s'appellent le gouverneur, le secrétaire général, la femme du gouverneur, le général, la femme du docteur. En 1957, le Ghana, c'est une colonie britanique... quelques rois nègres pour faire semblant, mais les vrais maîtres sont anglais. Une colonie avec tout le kit: Union Jack, God Save the Queen, perruques, cornemuse, pis la face de la reine en prime. Ici, on connaît.

On est au Québec en 1985. Chaque année, la bourgeoisie coloniale se rassemble au Queen Elizabeth Hotel pour le banquet du Beaver Club. Ici, pas de possédés, juste des possédants. A la table d'honneur, avec leur fausse barbe et leur chapeau en carton, les lieutenants gouverneurs des 10 provinces, des hommes d'affaires, des juges, des Indiens de centre d'achats, des rois nègres à peau blanche qui parlent bilingue. Comme au Ghana, on célèbre le vieux système d'exploitation britanique. Mais ici, c'est à l'endroit. Ici, les maîtres jouent le rôle des maîtres, les esclaves restent des esclaves. Chacun à sa place!

- Bonsoir, mesdames et messieurs. Good evening, ladies and gentlemen. My name is Roger Landry. I am your president of the Beaver Club. It is my privilege to welcome you to the twenty-seventh annual dinner of the Beaver Club celebrating this year the two-hundredth anniversary of the Beaver Club in Montreal. Sont réunis ici ce soir, dans cette illustre enceinte, des personnalités dont le seul nom évoque assurément la grandeur et l'honorabilité; puisque, en fait, à cette table ils sont tous honorables. En titre... Mais rassurez-vous, ce soir, exceptionnellement, ils redeviennent tous humains et les règles du protocole sont dès maintenant abolies. Avant de ce faire, j'ai reçu, il y a quelques instants, a few minutes ago this telegram: I am very sorry that I am unable to be with you tonight, but I am pleased to be able to send congratulations on the occasion of the anniversaries. Je vous souhaite à tous une soiré agréable et au Beaver Club beaucoup de succès dans les années à venir. The right honorable prime minister of Canada, Brian Mulroney."

Des bourgeois pleins de marde d'aujourd'hui déguisés en bourgeois pleins de marde d' autrefois célèbrent le bon vieux temps. Le bon vieux temps, c'est la Conquête anglaise de 1760; par la force des armes, les marchands anglais s'emparent du commerce de la fourrure. Chaque année, les grands boss se réunissent pour fêter leur fortune. Ils mangent, ils boivent, ils chantent. Ils s'appellent McGill, Ellice, Smith, Frobisher, Mackenzie. C'est ca, le Beaver Club il y a 200 ans. C'est la mafia de l'époque. Ils achètent tout : les terres, les honneurs, les médailles, le pouvoir, tout ce qui s'achète. La gang de fourrure forme lentement l'élite de la société. Les voleurs deviennent tranquillement d'honorables citoyens. Ils blanchissent l'argent sale en devenant banquiers, seigneurs, politiciens, juges. C'est ça, le Beaver Club au début.

Deux cents ans plus tard, leurs descendants, devenus tout à fait respectables, font revivre cette fête par excellence de l'exploitation coloniale. Le gros Maurice, ministre des Forêts, devenu boss d'une multinationale du papier. Jeanne Sauvé, sa femme, administrateure de Bombardier, d'Industrial Insurance, et gouverneuse générale. Marc Lalonde, ancien ministre des Finances, maintenant au conseil d'administration de la City Bank of Canada. Francis Fox, ministre des Communications, engagé; par Astral Communications. Toute la gang des Canadiens français de service est là, costumé en rois nègres biculturels. Des anciens poiticiens devenus hommes d'affaires. Des anciens hommes d'affaires devenus politiciens. Des futurs politiciens encore hommes d'affaires.

Toute la rapace est là: des boss pis des femmes de boss, des barons de la finance, des rois de la pizza congelée, des mafiosos de l'immobilier. Toute la gang des bienfaiteurs de l'humanité. Des charognes à qui on élève des monuments, des profiteurs qui passent pour des philanthropes, des pauvres types amis du régime déguisés en sénateurs séniles, des bonnes femmes au cul trop serré, des petites plottes qui sucent pour monter jusqu'au top, des journalistes rampants habillé en éditorialistes serviles, des avocats véreux, costumés en juges à 100 000$ par année, des liche-culs qui se prennent pour des artistes. Toute la gang est là : un beau ramassis d'insignifiants chromés, médaillés, cravatés, vulgaires et grossiers avec leurs costumes chics et leurs bijoux de luxe. Ils puent le parfum cher. Sont riches pis sont beaux; affreusement beaux avec leurs dents affreusement blanches pis leur peau affreusement rose. Et ils fêtent...

Au Ghana, une fois par année, les pauvres imitent les riches. Ici, ce soir, les riches imitent les riches. Chacun à sa place... Les bourgeois anglais se déguisent en bourgeois anglais, les collabos bilingues s'habillent en collabos bilingues, souriant et satisfaits, les Écossais sortent leur jupe écossaise, les Indiens se mettent des plumes dans le cul pour faire autochtones. On déguise les Québécois en musiciens pis en waiters. Les immigrés? Comme les Québécois, en waiters! Chemises à carreaux et ceintures fléchée. Manque juste les raquettes pis les canisses de sirop d'érable. Des porteurs d'eau déguisés en porteurs de champagne. Alouette, gentille alouette!

C'est toute l'histoire du Québec en raccourci. Toute la réalité du Québec en résumé : claire, nette pour une fois, comme grossie à la loupe. Ce soir, les maîtres fêtent le bon vieux temps. Ils fêtent l'âge d'or et le paradis perdu. Ils crient haut et fort, sans gêne, leur droit au profit, leur droit à l'exploitation, leur droit à la sueur des autres. Ils boivent à leurs succès. Ils chantent que tout va bien, que rien ne doit changer, que c'est pour toujours... toujours aux mêmes, toujours les mêmes.

Ils sont pareils partout... à New York, à Paris, à Mexico. Je les ai vus à Moscou vomir leur champagne et leur caviar sur leurs habits Pierre Cardin. Je les ai vus à Bangkok fourrer des enfants, filles ou garçons, pour une poignée de petit change. Je les ai vus à Montréal dans leur bureau avec leurs sales yeux de boss, leur sale voix de boss, leur sale face de boss, hautains, méprisants, arrogants. Des crottés avec leur chemise blanche pis leur Aqua Velva. Minables avec leur Mercedes pis leur raquette de tennis ridicule. Comme des rats morts. Gras et épais avec leurs farces plates pis leurs partys de cabane à sucre. Pleins de marde jusqu'au bord à force de bêtise et de prétention. Crosseurs, menteurs, voleurs. Et ça se reproduit de père en fils. Une honte pour l'humanité!

Au Ghana, les pauvres mangent du chien. Ici, c'est les chiens qui mangent du pauvre. Et ils prennent leur air surpris quand on en met un dans une valise de char.

- Ensemble, merci au chef, nos applaudissements, nous lui disons merci. Ladies and gentlemen, together let's thank magnificently. Bravo! Et maintenant, as president of the Beaver Club, may I say to you the following : never any club has been so honoured and so magnificently rewarded on its two-hundredth anniversary to have such a magnificent membership as you are. A vous tous, nos membres, à nous tous, applaudissons-nous. We are magnificent people and I raise my hat to all of us. Bravo. You are as beautiful as I think I am. Thank you very much. Good evening. Bravo. Good night. Tout le monde, les serviettes, on fête, on témoigne notre appréciation. Everyone, yes, that's right! Bravo.

Applaudissons-nous. We are magnificent people. Quelle boufonnerie!

- Bravo. God bless you.

"Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux."
La Boétie

==============

FORÊT PENSER À ÉLIMINER LA PAUVRETÉ POUR DE BON..... CONSTRUIRE DES MAISONS DURABLES, DISTRIBUER ÉGALEMENT LE PROFIT COLLECTIF DU BIEN COMMUN.....

Vous remarquerez que sur toutes les CARTES MINIÈRES de tous les Pays il y est écrit en bas : ''SA MAJESTÉ LA REINE DU CHEF ...... du Canada, ou de l'Afrique, ou des Pays Arabes, ou....''

MINES % RESSOURCES DU MONDE ENTIER APPARTIENNENT À LA COURONNE BRITANNIQUE


SA MAJESTÉ LA REINE LA REINE DU CHEF DU CANADA ET......... MINES & RESSOURCES.....

CANADA: AUTRE DOMINION BRITANNIQUE, ce qui veut dire que nos Multinationales leurs appartiennent, nos Banques, nos Ressources Naturelles...... et NOUS



Tous les États sont mis en place par la Couronne d'Angleterre (c'est leur secret)_. Tous les chefs des États sont les Chevaliers des rois et des reines du Royaume-Uni. Même la France n'est qu'une colonie britannique qui joue à la république, république mise en place par un général De Gaulle monarchiste. Les Pays Arabes furent conquis par Napoléon 111 et qui était ''Commandant en Chef des Armées Britanniques, d'ailleurs il est mort à Londres et protégé des Britanniques. Le Tsar Nicholas de Russie était cousin germain avec le roi Georges V d'Angleterre et sous ses ordres. La Reine Mary, fille du Tsar de Russie, elle maria le neveu du roi Charles Ier de Roumanie puis divorça pour marier le roi Georges V d'Angleterre.


voir l'image en taille réelle

L’État doit protéger les citoyens contre les injustices et les violences venant du dedans comme du dehors. ADAM SMITH.


Nos terres appartiennent à tous et sont de la monnaie internationale
Nos lacs nous appartiennent à tous, ils sont LE BIEN COMMUN et sont de la monnaie internationale

Nos forêts sont le Bien De Tous et sont de la monnaie internationale
Nos sous-sols miniers appartiennent à tous (ou doivent être citoyennaliser) et sont de la monnaie internationale

COMMENT nous EN SORTIR ENSEMBLE et non désespérément chacun de son côté.

L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves, Albert Einstein

Tout doit nous servir et pas nous asservir

Tout dans une Société est là pour contribuer au Mieux-Être de tous : Entreprises, Banques, Élites, Représentants, … telles sont leurs raisons d’être : qu’ils ne l’oublient jamais!

L’Économie, la Politique, le Droit…. sont pour soumettre la plus grande somme de bonheur possible !

Les citoyens ne naissent pas dans l'intérêt des gouvernements ; ce sont les gouvernements qui sont créés et établis dans l'intérêt des humains.

Tous contribuons directement ou indirectement aux biens de Productions, de Consommations et au bien-être de tous. Produire pour le Profit est une stupidité!

On ne produit que pour le mieux-être de tous!


Keynes est nommé administrateur britannique pour le FMI et la Banque mondiale en février 1946.

KEYNES, john Maynard, 1883-1946. Ce grand économiste affirme que le Libéralisme (de John Locke) est anti-États. Les néolibéralistes sont contre l’État Providence parce qu’il les empêche de piller partout sans fin

« L'Etat doit intervenir dans l'Économie », pour Keynes.


L'homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique” Albert Einstein

La possession de merveilleux moyens de product

Nos Ressources Naturelles sont de la monnaie internationale et supérieure au dollar américain et à toutes formes d’argent. Et les populations en sont propriétaires et bénéficiaires sur la moitié de tous les profits qui s’y réalisent. Mais nous les donnons à qui ont le culot de venir nous les revendre à prix d’or.

Sachez

Ce n’est pas l’argent mais nos Ressources Naturelles qui fait tout rouler. Mais avec quoi s'enrichissent les multinationales pensez-vous? Et oui, avec nos Ressources Naturelles! Alors faisons de même.

C’est par le fait qu’on croit en leur argent qu’ils réussissent à nous piller.

Favoriser la consommation des plus pauvres par l'augmentation des allocations : « Car les plus pauvres sont ceux qui ont la propension à consommer la plus élevée », John Rawl.

La question n'est donc pas de savoir si on accepte ou non le Profit ; la question est de savoir qui va encaisser les profits réalisés dans nos sociétés avec nos ressources naturelles. Rappelons que tous les gens ont bénéficié de la scolarisation et que si un jour ils tirent des avantages, et bien ils se doivent aussi d’en être redevants envers leur société qui a toujours été là pour eux.

Dorénavant les 3 % de riches et de milliardaires Entreprises devront payer leurs justes contributions sociales de TAXES et d’IMPÖTS: ainsi on l’aura notre Rente Citoyenne et fini la pauvreté. Les Entreprises feront ce que nos lois leurs ordonneront!

À quoi ça sert des États si c’est pour y avoir autant de maux et de pauvres ?

A quoi ça sert autant d’experts si c’est pour être autant désorganisés ?

Ceci sont des LOIS ÉCONOMIQUES et LA VRAIE SCIENCE au service de tous..... c'est le gros bon sens mais on a tout inversé.


TOUS DOIVENT SE CONDUIRE FRATERNELLEMENT LES UNS ENVERS LES AUTRES.

Les Entreprises feront ce que nos Lois leurs ordonneront. On ne peut pas se fier sur une auto-régulation et une justice humaine par les Lois du Commerce International.

LA CONCURRENCE DÉSOLIDARISE TOUT LE MONDE, TOUS LES PAYS….

Non, la Privatisation n’empêche pas l’augmentation des faillites des Entreprises et des multinationales moyennes (mises en faillite par les Monopoles)

La Concurrence sert aux Monopoles séculiers (multinationales de la Couronne d’Angleterre : GM, Chrysler, Alcan, Bombardier…) pour mettre en faillites les multinationales intermédiaires.

Le Développement ne part pas des biens, pas de l’Économie, ni des multinationales ; il part des humains et de leur société adéquate comme seule École, et de leur organisations et de leurs disciplines fraternelles

‘’Le refus de Production’’ de Kraick Berg. Il dit en gros qu’on est passé de l’artisanat à la production et qu’on a pas à faire de nos enfants des producteurs et des travaillistes en série.


MARSHAll en 1919 dit «Nous devons chercher à mettre en pratique les connaissances te les ressources matérielles sans cesse croissantes pour réduire le travail avilissant».

« Assurons à tous un minimum décent sous diverses formes d’allocations », préconise John Rawl, né en 1921.

L’ÉGALITE ÉCONOMIQUE pour tous

Les gens sont sacrifiés à l’Économie et au profit. L’Économie néolibérale des banques nous dépouille de tous droits (L’Économie des ‘’gaz-pilleurs’’ ) ! Elle viole sans cesse la Charte des Droits % Libertés de l’Homme ! Attention : ne vous laissez plus avoir : la croissance économique n’est pas la croissance de tous ! … Elle occasionne plutôt la croissance de la misère et de la pauvreté !

COMPÉTITIVITÉ ET PRODUCTIVITÉ et travaillisme: DES CONCEPTS DIFFÉRENTS ET OPPOSÉS

La quantité d’emplois n’ont plus rien à voir avec la quantité de productions. Car la mécanisation, l’automatisation, l’informatique réalisent 1000 fois plus que le travail manuel maintenant.

Aujourd’hui la quantité d’emplois ne compte plus pour faire fonctionner un pays : car l’automatisation, la mécanisation, la Technologie, sont venus pour nous désasservir et pour qu’on aie plus de temps de vie pour les nôtres. Alors, cessons de nous battre à 100 personnes pour 15 miettes d’emplois, et se permettre de mépriser les autres dès qu’on a un emploi, une jobine!

Nos aberrations


PRIVATISER c’est donner les Collectivités en pâture en désétatisant les services publics.

Personne ne doit priver des populations pour ses seuls droits et intérêts

LES MULTINATIONALES NE NOUS ONT JAMAIS FAIT DE CADEAUX : C’EST LE CONTRAIRE. Par les privilèges fiscaux qu.'ils nous quémandent: c'est finalement nous tous qui payons leurs employés et augmentons leurts profits qu'ils ramènent chez eux. Si vous saviez combien les négociateurs aux soldes d’Alcan savent aller chercher plein de privilèges et d’Aides Financières de toutes les sortes de nos Gouvernements soit 10 à 100 fois plus pour chaque miettes qu’elle nous accorde. Ils se foutent de nous..... N'adorons plus ces multinationales de la guerre car GM, FORD, ALCAN ont armé Hitler et ont reçu LA MÉDAILLE ALLEMANDE DE L'AIGLE D'OR.... le saviez-vous? Sionon cliquez ici pour en savoir davantage.

?

NE FAISONS PLUS RIRE DE NOUS

Nous ne le dirons jamais assez .....

========================



Mais qui donc ont laissé aux Compagnies et aux Multinationales les pouvoirs des Collectivités ?
Privatiser c'est dépouiller la Communauté, c'est la voler et donner ses Droits Collectifs.

Jamais aucun de nos Élus, lorsque des campagnes électorales arrivent ne parlent d'ÉLIMINER LA PAUVRETÉ et en font leur priorité: JAMAIS!

Tous offrent des voies secondaires à des problèmes créés de toutes pièces par la mondialisation.


Le Partage établit naturellement l’Ordre et l’abondance pour tous !

Lois mathématiques et économiques






La FRANCE en apparence n'est plus régie par des rois, mais en réalité rien a changé: ce sont toujours les banquiers britanniques Rotschilds et autre barons qui mettent tout en place ainsi que les chefs d'États de cette prétendue ''république''.


STRATÉGIES DES BRITANNIQUES POUR S'INFILTRER DANS TOUS LES PAYS via les soins de santé, .....

Près de mille ans d’histoire font de l’Ordre de Saint-Jean religieux d’origine, représenté de nos jours par l’Ordre souverain et militaire de Malte, l’une des plus



Clark, Joe, ex-Premier ministre du Canada et l'ex-ambassadeur d'Iran travaillaient pour la CIA









achines: ce n'est plus de l'économie, c'est de la stupidité! FAISONS TRAVAILLER LES MACHINES: PAS LES HUMAINS







Le Canada devint durant la guerre un producteur majeur de matériel pour l’effort de guerre des Alliés et de nombreux centres industriels de l’Ontario jouèrent un rôle important.


L’industrie ontarienne répondit aux besoins des forces armées canadiennes; elle produisit également des articles utilisés par la Grande-Bretagne, les autres pays du Commonwealth et les États-Unis.


En 1809, le premier BATEAU À VAPEUR canadien, l'ACCOMMODATION, est construit et lancé à Montréal par John MOLSON près de sa brasserie. Il mesure 26 m de long et transporte des passagers entre Montréal et Québec. Des moteurs à vapeur de plus grande puissance sont mis au point rapidement. Le moteur de 100 ch du Hercules, remorqueur de Montréal (1823), est le plus gros du monde à l'époque. Le bateau à aubes, le ROYAL WILLIAM, est construit à l'Anse-aux-Foulons à Québec en 1831 avec un moteur de 200 ch fabriqué à Montréal. En 1833, il est le premier navire marchand à effectuer une traversée transatlantique (de Pictou à Gravesend), en grande partie à la vapeur. Samuel CUNARD de Halifax, fondateur de la compagnie de navigation CUNARD, est l'un des propriétaires de ce navire. En plus d'être le pionnier de la construction de moteurs à vapeur pour navires, le Canada produit le premier moteur à vapeur alternatif. C'est à Fredericton au Nouveau-Brunswick qu'est construit en 1845 Le Reindeer, bateau à vapeur équipé d'un moteur à vapeur alternatif de 43 ch qui voyagera sur le fleuve Saint-Jean.

En 1917-1918, environ 60 cargos à vapeur en acier de 1700 t à 5800 t sont construits, de même que des chasseurs de sous-marins, des remorqueurs, des dériveurs et des dragueurs de mines. En raison de l'urgence de la demande, la construction de navires en bois reprend. En Colombie-Britannique seulement, 134 bateaux dont 20 goélettes en bois, 69 paquebots en bois et 45 paquebots en acier sont construits. À Montréal, Trois-Rivières, Québec et Saint-Jean, on fabrique également des paquebots en bois. On construit par moitiés quelques bateaux en acier sur les Grands Lacs, puis on les fait passer dans les canaux du Saint-Laurent et on les assemble à Montréal.

La réponse du Canada aux Alliés qui demandent des navires de guerre au début de la Deuxième Guerre mondiale est immédiate, efficace et s'effectue sur une plus grande échelle que lors de la Première Guerre. Cette rapide expansion, sous la supervision du ministère de l'Armement et de l'Approvisionnement, est dirigée par un groupe de constructeurs et d'architectes navals qui résident au Canada, par une délégation de constructeurs navals envoyés par l'Amirauté britannique et par des cadres expérimentés qui proviennent d'autres industries canadiennes et qui sont recrutés jusqu'à la fin de la guerre. La production de guerre culmine en 1943 et, même si pendant une certaine période elle réussit tout juste à remplacer les navires coulés, elle atteint un point où elle doit ralentir progressivement à cause d'un surplus de navires.


Au plus fort de la production, 7 chantiers navals construisent des navires de 10 000 t, 3 produisent des navires de 4 700 t, 10 participent à des travaux maritimes et 62 fabriquent des remorqueurs, des allèges et des péniches de débarquement. Au total, 398 navires marchands et 393 vaisseaux de guerre sont construits, surtout des corvettes, des dragueurs de mines, des frégates et quelques destroyers. Les cargos sont exploités par la Park Steamship Co., une société de la Couronne.


Les chantiers navals canadiens se spécialisent dans la construction de bateaux de haute qualité pour le transport intérieur et côtier et de navires de service et de guerre pour le gouvernement.













Depuis la guerre, la construction navale se maintient à un niveau acceptable. Le rôle du Canada au sein de l'OTAN dans la chasse aux sous-marins et dans les missions d'escorte est assumé par des projets de construction de destroyers. De la classe du navire Tribal à la fin de la guerre, à celle du Saint-Laurent, navire-escorteur de conception canadienne des années 50 qui fait l'envie des flottes étrangères, on constate un bond extraordinaire dans la conception et la construction navales. Viennent ensuite la classe Mackenzie des années 60, puis la nouvelle classe Tribal et enfin les 12 frégates de patrouille canadienne (FPC) de classe City, qui sont actuellement en construction. On construit également divers types de vaisseaux de guerre, allant du dragueur de mines en bois et aluminium au navire de ravitaillement comme le Provider.

La réparation de navires est un service essentiel là où les navires font la navette et, en tant que pays exportateur, le Canada a l'obligation de rendre un tel service. La localisation des bassins de radoub et des ateliers de réparation sur les côtes canadiennes répond aux exigences stratégiques de la navigation. Les installations de réparation fournissent des emplois à la majeure partie de la main-d'oeuvre spécialisée, aux dirigeants et aux fournisseurs de la construction navale pendant les périodes creuses entre les contrats de construction.

Les quais de radoub les plus importants de la côte ouest sont situés près de Yarrows Ltd à Esquimalt et dans le port de Vancouver pour le Burrard Dry Dock. Sur la côte est, on trouve à Halifax un quai flottant d'une capacité de 36 000 t et le Saint John Shipbuilding & Dry Dock Co. Ltd. qui, lors de sa construction en 1914 et pendant les 40 années suivantes, était le plus grand du monde. Lauzon possède un grand quai, et Montréal, un quai flottant semblable à celui d'Halifax.

La demande de navires pour le transport d'armes et d'équipement durant la Première Guerre mondiale incite la COMMISSION IMPÉRIALE DES MUNITIONS à commander de nombreux navires aux chantiers navals canadiens.






La reine Élisabeth 1 et son mari le roi Georges V1 avec le Pape Jean XX111
Ils sont COUPABLES de 150 millions de morts par leurs grippe espagnole qui sortait de leurs labos militaires durant leur Première Guerre Mondiale. Puis ils ont fait tuer plus de 6 millions de Juifs durant leur Deuxième Guerre Mondiale, et..... ils continuent à travers leurs Descendants et Héritiers ......
CES INSENSIBLES SONT DANGEUREUX, ILS TUENT LES PAUVRES QUE LEURS HIÉRARCHIES CRÉENT



Ces faiseurs de conflits et de guerres que pour leurs avantages et pour conserver leurs privilèges.





La gestion de la censure par les États et, de manière nettement plus significative, par ses alliés de Londres et Washington.

D’ailleurs, pratiquement intégrés de fait aux forces armées, les reporters de guerre en uniforme et à la merci de l’armée canadienne pour leurs déplacements et leur subsistance en campagne étaient les agents minutieusement contrôlés d’un effort de guerre qui dépendait largement de l’adhésion civique à l’effort de guerre national, et ce, d’autant plus que l’enthousiasme des Canadiens francophones pour cette cause était quelque peu incertain.

Les censeurs militaires étaient bien décidés à préserver le front de l’arrière des nouvelles dérangeantes.
Durant cette Seconde Guerre Mondiale, les premières nouvelles du raid qui ont été communiquées au public britannique faisaient état d’un grand succès et, par-dessus tout, d’un triomphe pour la RAF. Toute mention de pertes canadiennes ou de la moindre participation du Canada a été supprimée par les censeurs.... Et les autorités canadiennes ont adroitement neutralisé toutes les tentatives des correspondants de guerre de rencontrer des survivants canadiens du débarquement de Dieppe.

Quiconque connaît l’histoire des correspondants de guerre durant la guerre de 1914-1918 ne s’étonnera pas des problèmes vécus en 1939-1945. Parfaitement au courant des reproches lancés par les journalistes aux stratèges militaires britanniques durant les guerres de Crimée et d’Afrique du Sud, le War Office avait déjà préparé sa riposte quand Joffre, le commandant
en chef français, chassa tous les journalistes des champs de bataille. L’armée britannique le déjoua en faisant d’un officier d’Étatmajor un correspondant de guerre. Le colonel Ernest Dunlop Swinton, auteur de récits d’aventures pour les garçons, devait rédiger un communiqué quotidien signé « Eye-Witness » afin de fournir au public britannique toutes les nouvelles que l’armée jugeait bon de divulguer. Officier du génie, Swinton avait déjà conçu l’idée d’un véhicule blindé à chenilles pour détruire les mitrailleuses sur le champ de bataille.



L'Hydro Québec de René Lévesque c'est quoi ? Une société de production et de prolétaristes.























UN AUTRE ESPION
CLAUDE MORIN
Mail lui, il s'est fait prendre

Mon interprétation est que Claude Morin «n'était pas un simple informateur de police. Il était considéré, selon moi, comme un espion de régime.» C'est ce qu'écrit Normand Lester, journaliste d'enquête émérite, dans Enquêtes sur les services secrets, un livre fascinant paru aux Editions de l'Homme.
C'est une lecture à conseiller aux journalistes qui, ayant la mémoire défaillante, présentent Morin comme ministre des Affaires intergouvernementales sous René Lévesque et ancien haut fonctionnaire, sans juger bon de rappeler son passé d'agent double payé par la GRC. Morin écrit d'ailleurs, candidement, qu'en 1981, «tenir à l'autonomie du Québec n'est pas torpiller les tentatives de réforme» du fédéralisme! Avec des réflexes aussi fédéralistes, on comprend mieux sa hargne légendaire contre les péquistes souverainistes qu'il qualifie d'«intégristes purs et durs» dans son livre Les choses comme elles étaient. En fait, on se demande bien ce que Morin faisait au PQ...
L'espionnage et le contre-espionnage
Selon Lester, «Morin entretenait des contacts clandestins avec les services secrets de la GRC depuis le début des années 50», à l'époque du délire anti-communiste maccarthyste. Dans les années 60, lorsqu'il était sous-ministre des Affaires intergouvernementales, la GRC l'aurait «réactivé» pour l'informer, entre autres, des déplacements et rencontres de son patron, Marcel Masse, alors que les citoyens du Québec et de la France risquaient de trop se rapprocher: alors il fallait les divertir, les occuper à lutter contre de faux-ennemis....

« Parizeau était très influent. J'ai analysé sa relation trouble avec Lévesque. Il était son complice mais d'une manière non servile.» »...... Un autre bourgeois

Pariseau est ce prétendu économiste qui a dit cette énormité ''Taxer les riches et les multinationales ne sert à rien, cela rapporterait peu: alors que taxer la majorité des citoyens rapportent beaucoup plus''....


Des femmes ont toujours gouvernées

Les mères qui dirigeaient leurs fils rois


================================
======================
==============

L'ex-ambassadeur canadien en Iran travaillait pour la CIA

L'ancien ambassadeur canadien en Iran, Kenneth Taylor, lors de la crise des otages de 1979, en pleine révolution islamique, a révèle qu'il a agi comme espion pour le compte de la CIA. En entrevue au Globe and Mail, M. Taylor rompt lui-même le silence qu'il a gardé pendant 30 ans et admet qu'il est devenu espion à la solde des Américains à la suite d'une entente secrète entre le premier ministre canadien de l'époque, Joe Clark, et le président américain Jimmy Carter.







Il a ensuite été recruté par les services Britanniques comme «journaliste» pour le service de radio international dans les bureaux montréalais de la Canadian Broadcasting Corporation (CBC). Il a été transféré au service de télédiffusion dans les années 50 et est «devenu une vedette pour les Québécois», au service de la CBC, avec son émission Point de mire. C'est à ce moment là qu'il a été «officiellement» catapulté en politique québécoise. La raison était très simple. Il fallait à tout prix enlever le pouvoir à l'Union Nationale car Daniel Johnson s'apprêtait à devenir son chef, après la mort soudaine de Maurice Duplessis et celle de Paul Sauvé.

Là-dessus, René Lévesque a joué un rôle, conscient ou non, mais vraiment dégueulasse, car il a été déployé directement contre le réseau de Daniel Johnson..... Mais si on regarde cela différemment: on peut aussi dire que la géopolitique oblige ses PIONS bourgeois à jouer aux ennemis comme diversions sociales afin que personne ne voit les évidences et que tous soient détournés des vraies priorités telles d'ÉLIMINER LA PAUVRETÉ autant dans les pays appauvris par les pays riches que la pauvreté créée par l'Élitisme dans les pays riches.

Maurice Strong, faisait lui-même partie des réseaux du Prince Philip et du Prince Berhnard, il était une des têtes dirigeantes de Power Corporation. Il en est devenu le viceprésident en 1963, après qu'il eut fait des millions sur le dos des Québécois, avec la nationalisation de l'électricité. Pour vous donner une idée de la relation entre René Lévesque et Daniel Johnson, voici une anecdote: Un jour, durant une session de l'Assemblé nationale, Lévesque dit à Johnson «vous êtes le personnage le plus vomissant que je connaisse».

100 ch du Hercules, remorqueur de Montréal (1823), est le plus gros du monde à l'époque. Le bateau à aubes, le ROYAL WILLIAM, est construit à l'Anse-aux-Foulons à Québec en 1831 avec un moteur de 200 ch fabriqué à Montréal. En 1833, il est le premier navire marchand à effectuer une traversée transatlantique (de Pictou à Gravesend), en grande partie à la vapeur. Samuel CUNARD de Halifax, fondateur de la compagnie de navigation CUNARD, est l'un des propriétaires de ce navire. En plus d'être le pionnier de la construction de moteurs à vapeur pour navires, le Canada produit le premier moteur à vapeur alternatif. C'est à Fredericton au Nouveau-Brunswick qu'est construit en 1845 Le Reindeer, bateau à vapeur équipé d'un moteur à vapeur alternatif de 43 ch qui voyagera sur le fleuve Saint-Jean.

En 1917-1918, environ 60 cargos à vapeur en acier de 1700 t à 5800 t sont construits, de même que des chasseurs de sous-marins, des remorqueurs, des dériveurs et des dragueurs de mines. En raison de l'urgence de la demande, la construction de navires en bois reprend. En Colombie-Britannique seulement, 134 bateaux dont 20 goélettes en bois, 69 paquebots en bois et 45 paquebots en acier sont construits. À Montréal, Trois-Rivières, Québec et Saint-Jean, on fabrique également des paquebots en bois. On construit par moitiés quelques bateaux en acier sur les Grands Lacs, puis on les fait passer dans les canaux du Saint-Laurent et on les assemble à Montréal.



Au plus fort de la production, 7 chantiers navals construisent des navires de 10 000 t, 3 produisent des navires de 4 700 t, 10 participent à des travaux maritimes et 62 fabriquent des remorqueurs, des allèges et des péniches de débarquement. Au total, 398 navires marchands et 393 vaisseaux de guerre sont construits, surtout des corvettes, des dragueurs de mines, des frégates et quelques destroyers. Les cargos sont exploités par la Park Steamship Co., une société de la Couronne.


Les chantiers navals canadiens se spécialisent dans la construction de bateaux de haute qualité pour le transport intérieur et côtier et de navires de service et de guerre pour le gouvernement.















Depuis la guerre, la construction navale se maintient à un niveau acceptable. Le rôle du Canada au sein de l'OTAN dans la chasse aux sous-marins et dans les missions d'escorte est assumé par des projets de construction de destroyers. De la classe du navire Tribal à la fin de la guerre, à celle du Saint-Laurent, navire-escorteur de conception canadienne des années 50 qui fait l'envie des flottes étrangères, on constate un bond extraordinaire dans la conception et la construction navales. Viennent ensuite la classe Mackenzie des années 60, puis la nouvelle classe Tribal et enfin les 12 frégates de patrouille canadienne (FPC) de classe City, qui sont actuellement en construction. On construit également divers types de vaisseaux de guerre, allant du dragueur de mines en bois et aluminium au navire de ravitaillement comme le Provider.

La réparation de navires est un service essentiel là où les navires font la navette et, en tant que pays exportateur, le Canada a l'obligation de rendre un tel service. La localisation des bassins de radoub et des ateliers de réparation sur les côtes canadiennes répond aux exigences stratégiques de la navigation. Les installations de réparation fournissent des emplois à la majeure partie de la main-d'oeuvre spécialisée, aux dirigeants et aux fournisseurs de la construction navale pendant les périodes creuses entre les contrats de construction.

Les quais de radoub les plus importants de la côte ouest sont situés près de Yarrows Ltd à Esquimalt et dans le port de Vancouver pour le Burrard Dry Dock. Sur la côte est, on trouve à Halifax un quai flottant d'une capacité de 36 000 t et le Saint John Shipbuilding & Dry Dock Co. Ltd. qui, lors de sa construction en 1914 et pendant les 40 années suivantes, était le plus grand du monde. Lauzon possède un grand quai, et Montréal, un quai flottant semblable à celui d'Halifax.


La demande de navires pour le transport d'armes et d'équipement durant la Première Guerre mondiale incite la COMMISSION IMPÉRIALE DES MUNITIONS à commander de nombreux navires aux chantiers navals canadiens.






La reine Élisabeth 1 et son mari le roi Georges V1 avec le Pape Jean XX111
Ils sont COUPABLES de 150 millions de morts par leurs grippe espagnole qui sortait de leurs labos militaires durant leur Première Guerre Mondiale. Puis ils ont fait tuer plus de 6 millions de Juifs durant leur Deuxième Guerre Mondiale, et..... ils continuent à travers leurs Descendants et Héritiers ......
CES INSENSIBLES SONT DANGEUREUX, ILS TUENT LES PAUVRES QUE LEURS HIÉRARCHIES CRÉENT


Une société de production et de prolétaristes.























UN AUTRE ESPION
CLAUDE MORIN
Mail lui, il s'est fait prendre

Maudits niaiseux, cessez de les vénérer:le seul héros de votre vie c'est vous, et surtout pas ces monarchistes qui se foutent tous et toutes de vous tous.

Arrêtez de faire simple, n'embarquez plus dans leurs magouilles et leurs mensonges grotesques: DÉPROGRAMMEZ-VOUS de leurs films de princes et de prétendus ''nobles'' chevaliers...... il n'y a rien de noble à tuer et qu'importe si c'est au nom d'Allah ou de Dieu, faisons toujours de choix de VIE et non de mort! Et puis cessez de dire ''On a pas le choix, ça prend de de l'argent, on ne peut rien faire...''....... OUI ON A TOUJOURS LE CHOIX; oui ça prend de l'argent mais pour tous; et OUI ON PEUT TOUT FAIRE il suffit de s'y mettre et tout se produit mais il suffit au moins qu'on le désire intensément.... Oui, ON A TOUJOURS LE CHOIX de suivre moyennant des avantages pour se conformer OU de vivre conformément selon sa personnalité sans faire de compromis et même si pour cela nous devons vivre pauvrement :
VAUT MIEUX UN PAUVRE UTILE QU'UN RICHE INUTILE.






==================





voir l'image en taille réelle





VERGERS PARTOUT ET

FRUITS GRATUITS POUR TOUS

==
===========================

Blog en développements

cliquez ici-bas pour accéder aux BLOGS les plus informatifs

LExyKA


Pour accéder à d'autres blogs de Viny Eden, cliquez ci-bas

Humanité

Reine

Voici mon e-mail

soleilpourtous@hotmail.com